lundi 22 mai 2017

Un scan prédictif du risque de chute ?

Savoir si l'on va être sujet aux chutes en vieillissant.

chutes personnes âgées

Les conditions de l'étude.

Mesurer l’activité cérébrale des personnes âgées en bonne santé permettrait de déterminer leur risque de chutes plus tard. Un tel test donne un aperçu des changements dans le cerveau. Changements qui sont associés à une probabilité accrue de chutes. Cette étude porte sur 166 personnes de 75 ans en moyenne. C'est personnes n'ont pas de problème de santé mentale ni de problème de marche au début de l’étude. Les résultats suggèrent que
les changements dans l’activité cérébrale influant sur la marche peuvent être présents bien avant que les gens présentent des difficultés pour marcher. (Dr Verghese. Centre Montefiore Einstein, New York). Les participants à cette étude ont passé des scanners du cerveau. Le but étant d'évaluer l’activité dans le cortex préfrontal du cerveau. Le scanner à lieu dans 3 conditions. Deux conditions simples :
  • Marcher.
  • Réciter des lettres de l'alphabet
Une condition plus complexe :
  • Marcher et réciter des lettres de l’alphabet en même temps.

Les résultats de l'étude.

Ainsi, et après plus de quatre années de suivi, 71 des participants (43%) ont signalé un total de 116 chutes, et 34 d’entre eux ont chuté plus d’une fois. Notons également que la plupart des chutes étaient mineures, avec seulement 5 % entraînant des fractures. Des niveaux plus élevés d’activité cérébrale dans le test qui combinaient «marcher et parler» étaient associés à un risque plus élevé de chutes. Cependant, il n’y avait aucun lien entre le risque de chute et les niveaux d’activité cérébrale mesurés lors du test de la marche ou de la parole.

Ce que cette étude tend à montrer.

Cette étude a donc montré que certaines personnes on une zone du cerveau plus actives en marchant et en parlant. Cette activité cérébrale est le signe d’un effort plus important fourni par le cerveau. Ainsi ces mêmes personnes sont plus susceptibles de tomber dans les quatre années suivantes. Un tel test cérébral pourrait ainsi un jour être utilisé pour aider à prédire les chutes chez les personnes âgées. «les médecins peuvent alors être en mesure d’utiliser ces informations pour conseiller leurs patients avec des techniques de modification du comportement». Source: Brain activation in high-functioning older adults and falls, décembre 2016. d'après www.neuromedia.ca

Consultez les équipements pour améliorer la mobilité des personnes